Trip de golf - Un Hooligans Golf à Pinehurst - Hooligns
7079
post-template-default,single,single-post,postid-7079,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,columns-4,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Trip de golf – Un Hooligans Golf à Pinehurst

Trip de golf – Un Hooligans Golf à Pinehurst

Notre chum Pascal Garneau est toujours parti juste sur une gosse pour se taper les plus belles tracks de golf de l’Amérique du Nord. Son dernier trip, il se l’est tapé du côté de Pinehurst. C’est avec un très grand regret que j’ai du décliner son offre de me joindre à lui pour le tournoi du Nextgengolf City Tour, présenté par Srixon. Je lui ai proposé un de nos membres du Lazy Sundayz, Martin Rocco, sachant qu’il serait partant pour participer à pareil trip. Il nous a écrit quelques lignes et envoyé de magnifiques portraits. On vous partage ça ici…

 

Merci Rocco!

 

DR

 


 

Le golf est un sport beaucoup plus rassembleur de ce qu’il peut paraître. Des liens d’amitié incroyables peuvent se former aussitôt rendu dans le véhicule qui nous mène à la destination  et/ou lors du premier tertre de départ d’une partie de golf. Voici le résumé d’un trip de golf complètement fou, qui m’a permis de rencontrer des chums pour la vie.

 

Hooligans golf, cette petite communauté si grandissante de semaine en semaine, m’a permis d’être invité à un tournoi de golf amateur aux États-Unis, soit au prestigieux Resort de golf Pinehurst où se trouve 9 terrains donc le célèbre # 2, qui a vu en 1999, au us open , être gagné par le défunt Payne Stewart. En effet, David Rivest, co-owner de Hooligans Golf m’a recommandé auprès d’un certain Pascal Garneau, entraîneur de golf universitaire de l’UQTR, ambassadeur de la marque Srixon ainsi que fondateur des comptes Instagram et Facebook si populaires pour les golfeurs du monde entier, Golfdudez. Celui-ci cherchait des golfeurs pour compléter son équipe qui allait participer au tournoi Nextgengolf City Tour. La formule était simple: 3 duos en formule best-Ball et les deux meilleurs résultats par équipe sont comptabilisés. Le tournoi regroupe des joueurs, âgés de 40 ans et moins, qui ont su se qualifier à travers plusieurs tournois dans leur région pour avoir la chance de jouer le tournoi final.

Avoir la chance d’être inclus dans ce genre de voyage est une chose. La bonne organisation en est une autre. Notre véhicule était commandité par les concessionnaires de véhicule « Le prix du Gros ». Nous étions l’équipe des spins pals avec un beau logo sur notre polo. Je tiens d’ailleurs à remercier Alexandre Geoffrion, fondateur et co-owner de Hooligans Golf,  pour le logo de l’équipe qui était sublime.

En début de soirée, le jeudi 29 août 2019, nous sommes partis vers notre destination, soit vers l’état de la Caroline du Nord. Nous sommes arrivés vers 11h et notre départ pour notre premier aperçu de la majestuosité du Resort Pinehurst commençait à peine 30 minutes plus tard. En effet, nous avions rendez-vous avec le splendide Craddle. Un petit 9 trous de par 3 d’une longueur d’environ 789 verges, mais ö combien difficile. Je me suis aperçu assez rapidement que les lectures et également, que la vitesse des verts allait être assurément l’une des choses les plus difficiles à assimiler et le tout dans un court laps de temps, car la compétition commençait le lendemain, samedi le 31 août.

 

Nous étions logés dans un condo, 3 chambres, en bordure du terrain #5 de Pinehurst  et avec un balcon vu sur l’un des trous. Nous ne pouvions espérer mieux pour relaxer et profiter de la vue.

 

Nous avons pu profiter des installations de grande qualité de l’établissement. Le vert de pratique était tellement grand et avec de grands dénivelés. D’ailleurs, il y avait 18 trous, particulièrement difficiles pour parfaire nos talents. Nous avons passé plusieurs heures, boissons à la main, quelques sous en jeu, à tenter de vaincre ce défi de putting incroyable.

 

Les rondes de compétitions étaient disputées sur les terrains #6 et #8. Un  seul mot… WOW. Des trous difficiles sur des distances totales de plus de 6700 verges. Un test de golf tout simplement. Il était difficile d’être fâché après moi-même lorsque je manquais un coup. Je ne pouvais qu’apprécier le défi et la splendeur des terrains. Nous avons terminé le tournoi en 5e position sur plus de 20 équipes, ce qui n’est pas négligeable. Le dimanche après-midi, nous avons eu l’opportunité de jouer le Pinehurst #2. Pour le défi, j’ai joué le terrain des US OPEN TEE, donc sur plus de 7500 verges. Un trou, par 4 de 538 verges , cela en dit long sur le genre de défi qui s’offrait à nous. Mais qui n’a jamais voulu se comparer au niveau des joueurs de la PGA? Je vous le dis, ils sont vraiment bons. Les points de vue sur ce terrain sont à couper le souffle. Quoi de plus spécial que de terminer, au 18e trou, sous les yeux de la statue de Payne Stewart et une soixantaine de personnes qui sont au Club house sur la terrasse et qui vous applaudissent lors d’un bon coup. Une ronde mémorable.

J’ai terminé mon périple avec une ronde le lundi matin. Le professionnel qui se trouve à mon club de golf où je suis membre, Les Dunes de Sorel, m’a fortement conseillé d’aller jouer le terrain Tobaco Road qui se trouve approximativement à 30 minutes du Resort Pinehurst.  Le layout de ce terrain est fabuleux, rempli de fosses de sable sauvage, un style western, un club house en bois rond, tout pour nous faire comprendre le style du terrain. Rien ne pouvait terminer un voyage comme celui-là d’une meilleure façon (regardez les photos vous allez comprendre).

Merci à Pascal Garneau de cette invitation. Je suis partie vers cette aventure avec des gens que je ne connaissais à peine et je reviens avec la tête remplie de souvenirs mémorables et des chums pour toute ma vie.

 

Merci à Hooligans de me laisser écrire quelques mots pour vous décrire ce trip de fou.

 

Martin Rocco