La maladie de Lyme, vous connaissez ? - Hooligns
174
post-template-default,single,single-post,postid-174,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,columns-4,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

La maladie de Lyme, vous connaissez ?

La maladie de Lyme, vous connaissez ?

Voici notre petit bulletin santé, car votre santé nous tient à coeur ! Trêve de plaisanteries, l’agence de la santé publique du Canada a publié récemment son nouveau communiqué sur la maladie de Lyme. Nous ne voulons pas vous alarmer, ni que vous cessiez le golf pour autant… Seulement prendre de petites précautions. En fait, l’apparition de cette maladie est toute nouvelle et se transmet par la tique aux pattes noires.

«En Montérégie, on n’a aucune zone où le niveau de risque est faible; on a des risques moyens, élevés et élevés/endémiques», a expliqué la directrice de la santé publique de la Montérégie, Julie Loslier.

Elles sont particulièrement nombreuses dans les régions de la Montérégie, de Montréal, de la Mauricie et du Centre-du-Québec, des Laurentides, de la Capitale-Nationale et de Lanaudière.

Les tiques aux pattes noires sont observées le plus souvent dans les forêts et les zones envahies par la végétation entre les boisés et les espaces ouverts. Si vous avez tendance à passer la majorité du temps à chercher votre balle dans le bois, sur les abords du bois ou dans les feuilles, soyez vigilants ! Les tiques n’aiment pas le gazon court, par chance… Mais, gardez en tête qu’étant donné la croissance des populations de tiques, il est possible de contracter la maladie de Lyme en dehors de ces emplacements.

Les signes et les symptômes de la maladie de Lyme peuvent comprendre une ou plusieurs des manifestations suivantes, à différents degrés de gravité :

  • de la fatigue
  • de la fièvre ou des frissons
  • des maux de tête
  • des spasmes ou des faiblesses
  • des engourdissements ou des picotements
  • des ganglions enflés
  • une éruption cutanée
  • un dysfonctionnement cognitif (cerveau embrouillé), des étourdissements
  • des troubles du système nerveux
  • de l’arthrite et des symptômes arthritiques (douleurs musculaires et articulaires)
  • un rythme cardiaque irrégulier

Si le diagnostic est posé rapidement et qu’un traitement antibiotique de quelques semaines est rapidement entrepris, la maladie de Lyme se traite habituellement très bien. En l’absence de traitement, les symptômes, par exemple l’arthrite récurrente (douleurs musculaires et articulaires), les troubles du système nerveux et/ou neurologique, l’engourdissement et/ou la paralysie (incapacité de bouger certaines parties du corps) peuvent durer des mois, voire des années. Bien que rares, des décès attribués à la maladie de Lyme ont été rapportés.

Les tiques se fixent à la peau. Leur élimination dans un délai de 24 à 36 heures prévient habituellement l’infection. Voici ce qu’il faut faire en cas de morsure de tique à pattes noires.

1. Retirez avec précaution les tiques agrippées à l’aide de pinces à épiler. Saisissez la tête de la tique le plus près de la peau possible et tirez lentement jusqu’à ce que la tique soit retirée. Ne tournez pas la tique et évitez de l’écraser pendant que vous la retirez, car l’appareil buccal de la tique pourrait se séparer et rester dans la peau. Si cela se produit, retirez toutes les parties de la tique au moyen de pinces à épiler. Si vous n’êtes pas capable de retirer des parties de la tique à l’aide de pinces à épiler propres, cessez vos tentatives et laissez la peau guérir.

2. Après avoir retiré les tiques agrippées, lavez le site de la morsure avec de l’eau et du savon ou désinfectez-le avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool. Si possible, notez la date de la morsure et conservez la tique dans un flacon à médicaments vide ou dans deux sacs ziplock insérés l’un dans l’autre.

3. Communiquez immédiatement avec un médecin si vous présentez des symptômes de la maladie de Lyme, surtout si vous avez fréquenté un secteur où il y a des tiques à pattes noires. Si vous avez conservé une tique retrouvée sur votre corps, apportez-la lors de votre visite chez le médecin.

Comment prévenir la maladie de Lyme?

Le meilleur moyen de protection contre la maladie de Lyme consiste à prévenir les morsures de tiques. Voici quelques précautions à prendre :

  • Portez des chaussures fermées et des pantalons. Des chandails à manches longues, si vous comptez passer le plus souvent de votre temps à la recherche de votre balle dans le bois.
  • Rentrez vos jambes de pantalon dans vos bas… Je sais le style en prend un coup, mais encore là ce conseil est plus pour les personnes qui sont dans les boisés.
  • Portez des vêtements de couleur claire afin de repérer les tiques plus facilement.
  • Utilisez un insectifuge contenant du DEET (ingrédient actif qui garde les insectes à distance) ou de l’Icaridin (suivez toujours les indications).
  • Prenez une douche ou un bain dans les deux heures suivant chaque sortie à l’extérieur afin d’enlever les résidus de tiques.
  • Effectuez quotidiennement des inspections « intégrales » à la recherche de tiques sur vous ou votre partenaire.

Encore une fois, le but ici n’est pas de vous faire peur, mais seulement d’être vigilant !

 

Où acheter des extracteurs de tique : 
MEC, SAIL, La Cordée ou toutes les bonnes pharmacies

 

Pour plus amples informations, visitez : http://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/zoonoses/maladie-lyme
Carte du Québec : https://www.inspq.qc.ca/zoonoses/maladie-de-lyme

 

 

Mots-clés
,