La grosse job ! - Hooligns
266
post-template-default,single,single-post,postid-266,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,columns-4,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

La grosse job !

La grosse job !

Qui n’a pas vécu un jour le sentiment d’urgence d’un bon « numéro 2 » qui pousse en plein milieu d’une partie ou au 14e trou, genre! Tout d’un coup, le temps s’arrête, vos coups sont moins précis et le golf semble bien loin dans vos pensées.

On s’entend, il n’y a pas 50 solutions qui se présentent à vous! Mais il reste que vous tentez de voir les scénarios les plus probables pour vous sortir de cette situation.

 Scénario #1
Tu aimerais tellement revenir à l’âge où tu portais encore des couches! Un dicton dit : « Tu dois vivre le moment présent! ». Ici, c’est le cas…

Scénario #2
La forêt semble attirante, mais une problématique se pointe assez rapidement… la question du nettoyage! On se dit : « Mes Kleenex usagés dans mon sac de golf feront l’affaire! »  Désolé, non.

Scénario #3
Tu crois qu’en prenant le cart et en négociant les courbes des sentiers, tu seras capable de faire un aller-retour au club-house et revenir à temps pour frapper ta balle!? Désolé de te dire que les scènes de Fast and Furious sont truquées. Donc, encore là… C’est non.

 Scénario #4
Tu penses pouvoir te retenir!? Bonne chance!  Tu verras que la marche peut être aussi efficace qu’un bon bol de All-Bran!

 Scénario #5
Il te reste la folle envie de partir à l’aventure, soit celle de trouver cette foutue toilette chimique. Voici la solution, tu y es!

Cette fameuse toilette chimique! Quoi de mieux que cette bonne vieille toilette… qui à 30° Celsius se veut l’endroit le plus invitant et le plus collant qui soit! Toujours avec un emplacement idéal entre 2 tertres de départ, là où la seule chose que tu te dis est  : «Non, je ne suis pas seul au monde.»

Bref, la job doit se faire! Bien qu’entre votre bûche et le fond de la bassinette rempli de ce beau liquide chimique il semble y avoir une distance 500 m de profondeur, tu sais pertinemment que tu ne pourras échapper à ce bruit, tu sais le genre de bruit qui résonne 1 km à la ronde… « PLOUF! ».

Après avoir dérangé tous les amis de la forêt et sûrement les foursomes qui t’entourent, soit fier de toi mon gars! The job is DONE.

Prêt pour le 15e

Mots-clés
,