Bons abdos, bon swing ! - Hooligns
943
post-template-default,single,single-post,postid-943,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,columns-4,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Bons abdos, bon swing !

Bons abdos, bon swing !

Pour faire suite à mon dernier billet, je me dois d’aborder le sujet des abdos. D’une part parce que leur importance au golf est primordiale et d’autre part parce que le temps des sit-ups et des crunches est révolu, et vous vous devez de le savoir.

J’en entends déjà me dire : « Ouais, ben moi j’ai fait des sit-ups toute ma vie pis j’me suis jamais blessé. » Bon. Moi je connais Mononc’ Gaston qui a fumé toute sa vie 2 paquets par jour puis à 93 ans y’est encore top shape. Il vient d’ailleurs de battre son record sur le 10 km. Mais vous en conviendrez, tout ça, ça reste anecdotique.

J’ai pensé au départ vous expliquer en détail la pathomécanique derrière le fait que les redressements assis sont mauvais pour votre dos, mais c’était beaucoup trop lourd comme explication. Retenez simplement ceci : la flexion du tronc (le mouvement du redressement assis) va générer une pression considérable sur les disques intervertébraux (les coussins qui se retrouvent entre chacune des vertèbres).  Le faire à répétition comme on le fait dans des séries de sit-ups va simplement abîmer le disque petit à petit, jusqu’à temps que ça flanche. Est-ce que c’est une fatalité en soi? Non. Est-ce que c’est de se mettre à risque? Oui.

La bonne nouvelle c’est qu’il existe une multitude de variantes d’exercices pour les muscles abdominaux. Mon conseil pour éviter d’avoir à me consulter (vous me remercierez plus tard), c’est de laisser tomber les redressements assis pour les remplacer par les exercices suivants :

1- Transverse de l’abdomen

Illustration1

Couché sur le dos, les genoux pliés, une main dans le bas du dos (pour sentir le creux) et l’autre sur le ventre (10 cm à côté du nombril). Le but : rentrer le nombril vers le plancher, mais sans écraser la main dans le bas du dos et sentir la contraction du muscle sous notre main sur le ventre.  Garder 30 secondes, sans oublier de respirer. Bonne chance, c’est facile, mais vraiment difficile.

N.B. À relire, c’est normal ne pas avoir compris du premier coup.

2- La planche

Illustration2

Tenir cette position pendant 30 secondes. Rentrer le nombril comme dans l’exercice précédent. Ne pas sortir les fesses, ne pas creuser le dos (une planche c’est droit, et on la veut à niveau). Bonne chance encore.

3- Les variantes de la planche

Illustration3 Illustration4Illustration5

Pas super complexe, c’est le même principe que la planche, mais en ajoutant un degré de difficulté. Avant de les intégrer, je suggère toujours de maîtriser à la perfection les 2 premières étapes, et ça peut prendre un certain temps.

4- Le reste

Je pourrais facilement répertorier des dizaines d’autres exercices (avec ballon suisse, planche de stabilité, élastique, alouette), mais je vais attendre que vous soyez vraiment bons avec ceux-là.

Blague à part, y’a rien comme se faire conseiller par un professionnel. Même en connaissant tous les détails des exercices, je dois quand même être coaché pour les exécuter de manière optimale. Reste que si vous arrêtez les sit-ups, ce sera déjà ça de gagné.

Au final, d’intégrer ce genre d’exercice va favoriser une meilleure stabilité sur votre position d’adresse et tout au long de votre élan. Une posture plus droite, à savoir ne pas avoir le dos arrondi ni creusé (la même position que l’on veut garder en position de planche), va faciliter de beaucoup la rotation lors du swing. Bref, un swing plus efficace et moins de risque de blessure. Parole de chiro.

Je vous laisse là-dessus, encore une fois, ne vous gênez pas pour me poser vos questions, j’y répondrai avec plaisir.

En terminant, j’ai menti à propos de Mononc’ Gaston…

Il fume juste 1 paquet par jour.